Charleroi n’est pas Bruxelles, mais on doit bien constater que le nombre de cyclistes rencontrés dans la cité carolo est en augmentation significative depuis le début de la pandémie COVID19 alors que notre cité n’est pas un eldorado pour cyclistes.

La locale du GRACQ de Charleroi a multiplié les contacts avec l’échevin de la mobilité, Xavier Desgain et son cabinet. L’échevin a finalement proposé au Collège échevinal un projet de plan ambitieux. Mais voyons plutôt un aperçu de ce qui, aujourd’hui, est déjà visible !

  • Constat 1 : l’intraring carolo est mis depuis juin en zone 30 ainsi que le coeur de Gosselies. Un petit panneau de limitation 30 km/h à chaque entrée de ville était insuffisant. Des marquages au sol ont été bien souvent ajoutés ! La mesure sera ensuite évaluée avec le citoyen. Les axes plus structurants resteront à 50 km/h.
  • Constat 2 : depuis plusieurs années, le marquage des quelques pistes existantes, cyclables ou suggérées, s’effaçait inexorablement malgré nos protestations au service travaux et de la mobilité. Nous assistons, pour l’instant, à une campagne de rafraîchissement des traçages, et même à un élargissement de certaines pistes marquées. Outre les Boulevards Michel et Dewandre, la piste du Boulevard Zoé Drion en est un exemple (élargissement + marquage rouge dans le carrefour). La rue Willy Ernst a aussi subit cet heureux lifting.
  • Constat 3 : l'Avenue des Etats-Unis à Gosselies (à côté des défunts établissements Caterpilar) une piste de 2,6m de large a été tracée vers l’aéropole. Elle deviendra bientôt bidirectionnelle !

Les aménagements cyclables carolos terminés, en cours ou en projets sont si nombreux que notre locale peine à les identifier, même si le cabinet mobilité n’est pas avare d’informations. Il faut dire que le territoire est vaste : le grand Charleroi, c’est 15 communes fusionnées en 1977, c’est 102 km² et plus de 200.000 habitants (en 2011) !

Nul doute que le vélo est une des solutions de déplacement à encourager pour une telle densité de population. Le tout à l’auto ne peut être une solution.

Notre locale continue de suivre l’évolution et la métamorphose cyclable de Charleroi dont un des objectifs est de permettre aux cyclistes de traverser la ville d’est en ouest grâce aux aménagements créés. À titre d'exemple, au Boulevard Audent, quelques places de parking auto seront même supprimées pour permettre l’installation de nouveaux aménagements. Prévu aussi pour plus tard, des zones de rencontre (limitées à 20km/h), des fermetures temporaires de certains tronçons aux abords d’écoles, …. mais nous y reviendrons.

À suivre...

Pascal Loockx

GRACQ Charleroi

De nouveaux aménagements cyclables à Charleroi : www.charleroi.be

15127 personnes soutiennent déjà le mouvement cycliste

Je soutiens le GRACQ